Nouveaux jobs

Si le clergé et les chevaliers d'Ishgard sont au service du peuple, cela n'empêche pas certains de leurs membres d'abuser du pouvoir que leur prodigue leur fonction.
C'est pour défendre les victimes de ces lâches et rétablir l'ordre que des hommes et des femmes n'hésitent pas à braver l'interdit qu'est l'assassinat d'ecclésiastiques ou de nobles. Ayant choisi la voie dite du chevalier noir, ils cultivent notamment la part de ténèbres qui sommeille en eux.
Délaissant le symbole de la chevalerie qu'est le bouclier, ces justiciers de l'ombre ont choisi l'épée à deux mains comme arme de prédilection et font appel à des pouvoirs occultes pour accomplir leur sombre vocation.

Pour des raisons qui leur échappent, les hommes cherchent depuis toujours à connaître l'avenir.
Dans un élan né à la fois de leur volonté de tout expliquer et de leur immaturité, ils se mirent à étudier le mouvement des étoiles pour comprendre le phénomène des saisons.
Cette discipline prit bientôt le nom d'astrologie, une pratique que la cité savante de Sharlayan perfectionna en y alliant son expertise de l'éther pour créer l'astromancie, ou science du miracle comme l'appellent ses plus fervents partisans.
Ainsi apparurent les astromanciens qui, en faisant tournoyer leurs globes célestes, sont capables de pénétrer les arcanes du destin.

Les prouesses des chevaliers ishgardais, qui depuis près de mille ans repoussent les attaques de leurs ennemis dravaniens à la pointe de l'épée ou de la lance, sont chantées dans tout Éorzéa. La sainte Cité n'aurait toutefois pas résisté aux dragons les plus puissants si elle n'avait pas fait preuve d'une grande ardeur dans le développement de balistes et de canons.
Ces engins de guerre ont notamment bénéficié de l'immense savoir-faire prodigué par le génial inventeur garlemaldais Cid nan Garlond. Depuis lors, Ishgard a vu la création d'une guilde, où ceux que l'on appelle machinistes s'affairent désormais à mettre au point une technologie magitek singulière.

FINAL FANTASY XIV: Heavensward

Acheter